100MURS
Bouton menu

Atelier de travail autour de la représentation de la « virilité »

OBJECTIF OPERATIONNEL

Abandonner la violence, restaurer l’estime de soi et construire une représentation de la virilité axée sur la force morale et non plus l’agressivité

METHODOLOGIE

La majorité des détenus sont des hommes, ils ont souvent l’obsession du « respect » tel qu’ils l’entendent et qu’ils sont prêts à défendre par des manifestations de violence et cette attitude immature témoigne de la fragilité de l’estime de soi. Ils sont fréquemment dans le défi, par rapport aux autres détenus ou au personnel pénitentiaire pour savoir « qui pisse ou crache le plus loin ».
Leur mode relationnel est souvent archaïque, c’est la loi du plus fort. Leur mal de vivre et leurs angoisses existentielles les entraînent à cette régression, à ces comportements impulsifs et imprévisibles. Ils se mettent en danger et représentent un danger pour les autres par ces conduites ordaliques qui n’ont d’autre objet que de montrer « qu’on en a ».

Afin de les amener à abandonner la violence, les intervenants vont s’attacher à percevoir l’humain en eux et à s’adresser à cette humanité en travaillant avec eux sur la question « qu’est-ce qu’être un Homme ? »

COMPÉTENCES VISÉES

Être en capacité de réfléchir, d’échanger, d’identifier la différence entre la force et la violence