100MURS
Bouton menu

Film : 13/25

CONSTAT

Actuellement, en France, des jeunes, ne croyant ni en la politique de notre pays ni aux valeurs républicaines dans lesquelles il n’arrivent pas à se reconnaitre, sont perdus. Ils ont parfois recourt à la violence, préférant même rejoindre des régimes totalitaires.

Karim Mokthari, ancien détenu aujourd’hui très fortement impliqué et médiatisé sur les thématiques du carcéral, de la dé-radicalisation, de la délinquance et de la jeunesse, est amené à rencontrer ces jeunes régulièrement. Il a pu constater que ces “oubliés de la république” avançant sans repères, étaient attisés par un désir brulant de s’exprimer. Perdus, ils ont parfois recours aux idéologies pour se sentir exister, s’exprimant de façon violente, voir terrifiante. C’est ce désespoir qui nous a motivé à intervenir dans ce contexte.

Nous avons réalisé ce film car nous avons envie d’agir en tant que citoyen. Nous ne pouvons pas accepter que cette violence continue à se nourrir d’elle même et à semer la peur. Ce film constitue un relai entre les éducateurs et les jeunes, un outil pour communiquer.

Il ne s’agit pas de justifier l’horreur et la violence, mais de proposer des solutions afin d’essayer d’anticiper ce phénomène.

LE FILM

A travers une série de témoignages, le documentaire de création 13-25 aborde la récente histoire de la radicalisation en France.

Pour se faire, des personnes ayant des parcours de vie et des sensibilités très différentes sont présentées. Deux témoignages permettent d’aborder le sujet selon différents points de vues (Alexandra, mère d’une fille anciennement embrigadée, et Karim Mokhtari, ancien détenu). Des auteurs, chercheurs, intellectuels interviennent également afin d’aider le spectateur à mettre en perspective le sujet (El Yamine Soum, Elyamine Settoul, etc..)

Ce film est pensé selon différents niveaux de lecture :
- Des faits concrets pour apprendre, pour réfléchir.
- De grandes notions philosophiques, sociologiques, humaines et éthiques abordées (telles que la liberté, la violence, la bienveillance, le courage, le soin, etc…) afin d’apporter des outils de réflexion et une mise en perspective des faits et des histoires.
- Une poésie et une sensibilité de la réalisation filmique et de l’image afin de donner envie d’entrer dans le film et de se sentir en compassion avec les personnes présentées.

En somme 13-25 est un film où s’entremêlent des témoignages poignants ainsi que des arguments philosophiques et sociologiques pertinents.

Ce film est mis à disposition des associations qui souhaitent monter un temps d’échange avec les publics concernés. Il est un support pour favoriser la prise de dialogue.

Si vous souhaitez utiliser ce film dans vos actions, contactez-nous sur contact@100murs.org.

HISTOIRE DU PROJET

Estelle Beauvais, réalisatrice et auteure, réalise en 2014 le court-métrage édemption : un portrait filmé de Karim Mokhtari, ancien détenu aujourd’hui très fortement impliqué et médiatisé sur les thématiques du carcéral, de la déradicalisation
et de la jeunesse. Elle est désormais associée à Jef Guillon, réalisateur et compositeur de musiques de film.

Leur structure de production Le Coeur de L’Homme (www.lecoeurdelhomme.com) propose ses services à des organismes et des institutions mettant en avant leur engagement centré sur l’humain.

Le court-métrage Rédemption retrace les grandes lignes du parcours de Karim Mokhtari, tissées sur des notionsfortes telles que la mort, la violence, le pardon et l’amour.

Ce film a été et est projeté régulièrement lors d’événements tels que des conférences, des ateliers jeunesse, en
centre de détention, etc…

Documents à télécharger

  Le dossier de presse de "13 / 25 "