100MURS
Bouton menu

L’insertion professionnelle, levier majeur de la prévention de la récidive

OBJECTIF OPERATIONNEL

Doter les détenus participants d’une méthodologie de définition de projet personnel et/ou professionnel en procédant par étape et en confrontant ses idées, ses désirs à la réalité. Amener les participants à « réfléchir avant d’agir » à s’interroger sur le pourquoi ((pour quelle raison ?) et le pour quoi (pour réaliser quoi ?) L’inventaire des expériences réussies va nourrir la restauration de l’estime de soi.

Au préalable, des entretiens individuels de diagnostic seront menés en investiguant différents champs afin d’identifier les écarts entre :
- Le Profil personnel et professionnel
- Le Projet personnel et professionnel
- La connaissance des outils pour aborder le marché du travail ou de la formation
- Les freins périphériques (situation familiale, santé, etc.

METHODOLOGIE

La méthode : activation du développement vocationnel et personnel “ADVP”
Différents modules et outils s’articulent pour construire une prestation adaptable, pour tenir compte de la dynamique de groupe et de la personnalisation du suivi des participants.
Quatre tâches pour faire un choix :
Explorer : dans la phase d’exploration, l’intervenant ne donne pas de réponse pas plus qu’il n’enseigne la solution ; il doit faire en sorte que le détenu participant soit incité à considérer la réalité de telle manière qu’il découvre par lui-même des éléments nouveaux

Cristalliser : consiste à mettre de l’ordre dans les informations recueillies, à clarifier les différents éléments ; à ce stade le participant doit être en mesure de discerner les caractéristiques communes à certains métiers et à repérer si elles correspondent à ses valeurs, intérêts ou aptitudes

Spécifier : la spécification est “le point d’intersection” des valeurs de l’individu avec les possibilités du milieu

Réaliser : elle s’organise autour de quatre thèmes, l’opérationnalité de la décision (comment faire ? Quelles activités faut-il mettre en place ? )
– la planification (dans quel ordre et dans quel délai faut-il réaliser ces activités ?)
– la prévision (quels sont les obstacles possibles ?)
– la stratégie (comment agir ?) Les modalités des interventions et les pratiques d’entretien :
La pose du cadre : « respect mutuel, bienveillance, confidentialité, implication »
« Symboliquement, le cadre est « la loi du père ». Si cette loi, c’est-à-dire cet ensemble de règles acceptées, partagées n’existe pas, alors c’est la loi de la jungle qui va l’emporter. »

Le cadre est un ensemble de règles à respecter qui vont structurer les échanges et s’appliquer aux intervenants et aux détenus. Ce cadre va apporter les limites et les repères au cours des entretiens individuels et des séances de travail collectives. Ainsi va se créer un espace de réflexion, pour certains d’introspection dans la phase d’accompagnement par les psychologues, un espace de liberté d’expression dans les groupes de paroles et un espace de projection dans la phase de construction de projet personnel et/ou professionnel.

COMPETENCES VISEES

Être en capacité de définir un projet professionnel et personnel réaliste au regard du marché du travail, de ses capacités et de ses aptitudes et mettre en œuvre un plan d’action pour le réaliser.