100MURS
Bouton menu

VIDEO : Prisons : comment sortir du cercle vicieux de la récidive ?

Conférence du mercredi 7 avril 2021
 
« Jean Valjean était entré au bagne sanglotant et frémissant ; il en sortit impassible. Il y était entré désespéré ; il en sortit sombre », Les Misérables, Victor Hugo.

Même s’ils varient selon le type de délits, les chiffres sur la récidive des personnes détenues sont implacables : selon les chiffres du Ministère de la Justice, pour certains types d’infractions, jusqu’à 60% des personnes qui ont été incarcérées seront de nouveau condamnées dans les 5 années qui suivent leur libération.

La prison serait-elle une école du crime ? La récidive, une fatalité ?

La prison a pour fonction de « punir » l’individu pour ses infractions au contrat social ; elle est aussi censée protéger la société, en tenant à l’écart ceux qui bafouent ses règles ; elle est surtout censée réinsérer.

Or cette dernière fonction semble délaissée par les politiques publiques depuis de nombreuses années ; la France est en retard par rapport à d’autres pays de l’Union européenne qui ont expérimenté des alternatives au "tout prison", lesquelles ont fait leurs preuves en matière de réinsertion des personnes.

Formation, vie de famille ou sentimentale, accès à un emploi, relations amicales, revenus stables ou minima sociaux, c’est de tout ce qui constitue les repères d’une vie que coupe la prison ; mais elle enferme aussi les personnes détenues dans une image de délinquants qui ne fréquentent que des semblables.

Le SPIP, service pénitentiaire d’insertion et de probation, créé en 1999 pour suivre les personnes incarcérées et les préparer à leur sortie de prison, privé de moyens, peine à remplir son rôle pourtant indispensable.
 
Face à ce constat, comment prévenir la récidive ? La prison peut-elle être le lieu de lutte contre la récidive, de la réinsertion, et avec quels dispositifs ? Quelles solutions alternatives existent à l’incarcération comme seule punition ?

Nous accueillerons pour en débattre :

- Me Roksana Naserzadeh, Avocate au barreau de Lyon, co-présidente de l’association Prison Insider.

- Une Conseillère Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, de la région Ile de France, travaillant depuis 5 années au cœur de la machine.

- Karim Mokhtari, Directeur de l’association 100 Murs, intervenant en détention et en milieu ouvert, animera le débat.